turing
A propos de l'Espace-Turing | Partenaires | Nous contacter
twitterfacebookrssyoutube
Accueil > Historique
Historique
Nous sommes le dimanche 26 mars 2017

26 mars 1973
JPEG - 34.2 ko

Lawrence Edward Page dit Larry Page est un informaticien américain, cofondateur du site internet et moteur de recherche Google avec Sergey Brin. Il est actuellement PDG de l’entreprise, depuis le 4 avril 2011. Avec un patrimoine estimé à près de 22 milliards de dollars, il fait partie des trente plus grosses fortunes mondiales.

26 mars 1913
JPEG - 21.4 ko

Paul Erdős est un mathématicien hongrois célèbre pour son excentricité, le nombre de ses publications scientifiques (environ 1500) et de ses collaborateurs. Son œuvre prolifique a donné naissance au concept de nombre d’Erdős représentant le degré de séparation entre le mathématicien hongrois, la centaine de collaborateurs directs, coauteurs d’articles, de nombre 1, indirects, de nombre 2, etc.

26 mars 1821
JPEG - 27.6 ko

Ernst Engel (26 mars 1821 Dresde - 8 décembre 1896 Radebeul) était un statisticien et économiste allemand connu pour la courbe et la loi qui portent son nom.

Il y a en fait trois lois d’Engel, toutes basées à partir de la même constatation faite après étude du budget des ouvriers :
- La part des dépenses affectées aux besoins alimentaires est d’autant plus faible que le revenu est grand.
- La part consacrée aux dépenses de vêtements, à l’habitation, au chauffage et à l’éclairage est à peu près constante quelle que soit l’importance du revenu.
- La part des besoins « superflus » (besoins d’éducation, de santé et de voyage) augmente au fur et à mesure que le revenu augmente.

Seule la première et la dernière loi ont été par la suite vérifiées de manière empirique, notamment par le sociologue Maurice Halbwachs qui a eu une approche critique du raisonnement d’Engel.

26 mars 1902

Elle découvre en 1932, le graphe qui porte son nom : un graphe 3-régulier possédant 54 sommets et 81 arêtes.

26 mars 1976

C’est la toute première convention de l’industrie de la micro-informatique. Lors d’une conférence, Bill Gates explique sa position sur le piratage.

27 mars 1857
JPEG - 10.6 ko

Karl Pearson est un des fondateurs des statistiques modernes.
Il est aujourd’hui principalement connu pour avoir développé le coefficient de corrélation et le Test du χ²1.
Il est l’un des fondateurs de la revue Biometrika dont il a été l’éditeur pendant 36 ans et qu’il a hissé au rang de meilleure revue de statistiques mathématiques.

27 mars 1781

Minard fut un pionnier dans l’utilisation des graphiques appliqués au génie civil et aux statistiques. Il atteignit la célébrité pour sa Carte figurative des pertes successives en hommes de l’Armée française dans la campagne de Russie en 1812-1813, une représentation graphique publiée en 1869 relative à la désastreuse campagne de Russie entreprise par Napoléon en 1812. Ce célèbre graphique présente plusieurs variables dans une simple image en deux dimensions :
- localisation et itinéraire de l’armée indiquant les points de séparation et de regroupement des unités ;
- pertes humaines de l’armée (particulièrement sensibles lors de la traversée de la Bérézina) ;
- variations de la température de l’air au cours de la retraite.

Le premier, Étienne-Jules Marey mit l’accent sur le caractère saisissant de ces graphiques, dont il écrivit qu’ils « défient la plume de l’historien dans sa brutale éloquence ». Pour Edward Tufte, il s’agit là du « meilleur graphique statistique jamais tracé », et il en fait un exemple de la plus haute importance1. Howard Wainer le présente comme un trésor de l’information graphique et le qualifie de « champion du monde du graphique ».

27 mars 1897

Douglas Rayner Hartree est connu pour son développement de l’analyse numérique et son application à la physique atomique.

À la fin de la Première Guerre mondiale, Hartree retourna à Cambridge. En 1921, une visite de Niels Bohr à Cambridge inspira Douglas d’appliquer ses connaissances sur l’analyse numérique à la solution des équations différentielles pour le calcul des fonctions d’onde atomique. Plus tard dans l’année, il a reçu un diplôme en sciences naturelles avec mention. Il obtint plus tard son Ph. D en 1926. Même à ce stade, il appliquait ses compétences numérique aux problèmes de mécanique quantique et développait ce qui est connu comme la méthode de Hartree-Fock, rendant possible des calculs considérés précédemment comme insurmontable.

27 mars 1905
JPEG - 8.4 ko

Son nom nous est resté pour évoquer des travaux fondamentaux en logique mathématique : nouveaux concepts de calculabilité effective et de décidabilité, en collaboration avec sa compatriote Rózsa Péter. Dans ce domaine de recherches fondamental, rattaché à de la philosophie des sciences, qui débuta suite aux premières contradictions nées, au début du 20è siècle de la théorie des ensembles de Cantor et qui sema le doute pendant plus de 30 ans, Kalmár s’ingénia à généraliser et démontrer le théorème d’incomplétude de Gödel.

Il intervint également pour promouvoir l’introduction des langages informatiques et l’usage des calculateurs électroniques pour lesquels les algorithmes rencontrés s’immiscent et s’avèrent liés aux difficiles problèmes du bien-fondé des théories mathématiques : consistance et indécidabilité.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette | Contact site : marc.monticelli [at] unice [point] fr