turing
A propos de l'Espace-Turing | Partenaires | Nous contacter
twitterfacebookrssyoutube
Accueil > Actualité & Articles > Baudoin - Villani, l’inattendue bande-dessinée
Auteurs : Marc Monticelli

info portfolio

Baudoin - Villani, l’inattendue bande-dessinée


mercredi 21 mai 2014

Le premier est un célèbre dessinateur et auteur de BD, « exportateur de mangas » vers le pays du soleil levant, à la fois profondément attaché à sa ville natale Nice, son village d’adoption Villars sur var, et citoyen du monde. 

Le second est un des plus talentueux mathématiciens français, Médaille Fields et directeur du prestigieux Institut Henri Poincaré.
Leur collaboration semblait improbable tant leurs univers respectifs semblent éloignés, et pourtant les deux créateurs et passeurs de savoirs que sont Edmond Baudoin et Cédric Villani étaient faits pour se rencontrer.
C’est lors d’un échange à bâtons rompus que Cédric Villani, grand amateur de bande dessinée, pense qu’il manque un ouvrage qui rende hommage à Alan Turing à la hauteur de ce que fut ce mathématicien, père fondateur de la science informatique, hacker des codes allemands durant la seconde guerre mondiale, bio-mathématicien, … . 
Et le nom d’Edmond Baudoin surgit … . Ni une ni deux, contact est pris, et la connexion faite.
À l’occasion de l’exposition consacrée au travail d’Edmond Baudoin « je peins le noir, je danse le blanc » à la médiathèque de Contes (06390), nous avons voulu en savoir un peu plus sur ce projet de bande dessinée :

JPEG - 359.7 ko

Interviews croisées

Cédric, peux-tu nous en dire un peu plus sur ce projet de BD avec Edmond Baudoin. De quoi s’agit-il ?

Cédric Villani : Il s’agit des réflexions de plusieurs personnalités historiques qui, sans être au tout premier plan, ont joué un rôle crucial dans des projets grands et graves (bombe atomique, guerre mondiale…). On y verra des conflits moraux lies à leur devoir, leur identité, leur responsabilité, sentiments de fierté ou d’amertume…
L’implication des scientifiques ou militaires dans de grands conflits ne va pas de soi, et l’apparente marche en ordre cache des situations personnelles extrêmement complexes.
C’est aussi l’occasion de réfléchir à l’intrication entre les rôles de la science, de la technologie et de la sphère militaire.
L’un des personnages principaux, par exemple, est Alan Turing, père de l’informatique moderne, dont le rôle a été majeur pendant la seconde guerre mondiale.

Pourquoi as-tu immédiatement pensé à Edmond ?

C. V. : Il fallait un trait riche et parfois grave pour capter toute l’intensité des réflexions personnelles, des conflits qui ont agité ces personnages : conflits avec la société, avec eux-mêmes, avec leurs supérieurs…
Il fallait aussi de l’audace dans la représentation allégorique de certains vagabondages dans la pensée. Edmond était le dessinateur idéal pour cela !

Edmond, comment as-tu appréhendé cette proposition de Cédric ?

Edmon Baudoin : Une belle surprise, un cadeau. Je ne suis allé à l’école que jusqu’à 16 ans. Alors, qu’un des plus grands mathématiciens vivants me propose de faire un livre avec lui, c’était comme un conte de fée, une histoire qu’on entend sur le port de Marseille, ça n’avait pas l’air vrai. Même si pourtant le dessin, depuis longtemps m’a démontré qu’un trait sur du papier c’est proche d’une note de musique, que la musique ce n’est pas loin des mathématiques, donc, dessinant et peignant je faisais, à mon insu des maths depuis longtemps.

Est-ce que cette BD diffère beaucoup des autres dans sa réalisation, dans la façon que tu as de l’aborder ?

E. B. : Il n’y a pas un livre dont la réalisation est identique. Un livre c’est toujours un voyage, En ce qui concerne celui-ci, c’est un voyage avec Cédric. Un voyage dans un monde extraordinaire, celui des neutrons et des atomes. Et c’est un étonnement continuel pour moi de voir mon compagnon de voyage jongler avec cet invisible et faire en sorte que je le rende visible, dans les cases d’une bande dessinée.

Edmond, Cédric, comment se passent vos séances de travail ? Comment fonctionne le va et viens entre vous pour « construire » cette BD ?

C. V. : De temps à autre nous nous voyons, nous discutons autour d’un café ; en particulier, je parle à Edmond de la psychologie et du rôle des personnages, je résume les grosses biographies en anglais des uns et des autres que j’ai digérées. Je lui passe des documents iconographiques, des textes, on réfléchit ensemble à voix haute à la place de notre personnage. Pour le reste nous fonctionnons par voie électronique. Je lui passe des scripts, il s’occupe de la mise en page, retouche parfois le texte, m’envoie les pages au fur et à mesure ; je fais des commentaires, suggère des rajouts, des modifications, etc. C’est comme un dialogue ou une partie de ping-pong entre nous deux.

E. B. : Ben oui, :-) on fait comme ça.

Qu’avez vous appris du travail de l’autre en travaillant ensemble ?

C. V. : À vrai dire je n’avais guère d’idée de la façon dont travaillait Edmond. Je suis impressionné par sa rapidité et son originalité dans la mise en scène. Avec Edmond la surprise est constante.

E.B. C’est j’imagine la première fois que Cédric fait le scénario d’une bande dessinée, je crois, c’est pourtant un grand scénariste.

Interview réalisé par Marc Monticelli

Planches

Les premiers fruits de cette collaboration ont été présentés lors d’une conférence au festival de BD de Bastia en avril dernier (vidéo de la conférence). En voici quelques planches :

JPEG - 410.3 ko
JPEG - 410.1 ko
JPEG - 534 ko
JPEG - 455.2 ko

Rencontre et leçon de dessin

C’est au domicile parisien d’Edmond Baudoin que la première rencontre s’est faite. Retour en photos, avec en prime une leçon de dessin d’Edmond à Cédric.

JPEG - 471.1 ko
JPEG - 315.1 ko
JPEG - 359.7 ko
JPEG - 317.3 ko
JPEG - 321.6 ko
JPEG - 310.7 ko
JPEG - 321.4 ko
JPEG - 332.3 ko

Photos 2013 © Marc Monticelli

Exposition à la médiathèque de Contes

JPEG - 47.6 ko

Du 7 mai au 12 juillet 2014
20 place Jean Allardi - 06390 Contes
Site web : http://www.mediatheque-contes.fr

La médiathèque de Contes aime la bande dessinée et rend hommage à Edmond Baudoin avec sa liberté formelle et son trait aérien virtuose à l’encre de Chine à travers une exposition de dessins originaux du 7 mai au 12 juillet 2014.
A cette occasion, plusieurs animations seront proposées en direction de tous les publics.

Vidéo de l’intervention d’Edmond Baudoin lors de l’inauguration de l’exposition.


Photos : Marc Monticelli

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette | Contact site : marc.monticelli [at] unice [point] fr