turing
A propos de l'Espace-Turing | Partenaires | Nous contacter
twitterfacebookrssyoutube
Accueil > Agenda > Agenda ailleurs > E-virtuoses 2011 : Les Jeux Vidéo pour changer le Monde

info portfolio

E-virtuoses 2011 : Les Jeux Vidéo pour changer le Monde
Valenciennes


lundi 30 mai 2011

Voir en ligne : http://www.afjv.com/press1105/11052...
JPEG - 22.3 ko

Les e-virtuoses, principale conférence européenne sur les Serious Games (ou Jeux Utiles) organisée par la CCI Nord de France, sont fiers d’annoncer la création du Games for Change Europe Festival.

Le phénomène des « Jeux pour changer le Monde » a démarré aux Etats-Unis il y a une dizaine d’années.

« Darfur is dying », conçu en 2006 par un groupe d’étudiants de l’Université de Californie du Sud mené par Susana Ruiz, tente d’alerter l’opinion sur le génocide au Darfur via un jeu vidéo. C’est le premier titre à connaître une véritable médiatisation.

D’autres « jeux à impacts sociaux » ou « Social Impact Games » sont lancés.

« Peace Makers » (sur le conflit israélo-palestinien), « Inside Disaster – The experience », (sur le tremblement de terre en Haïti), « Hey Baby » (sur le harcèlement sexuel) et bien d’autres titres se fixent pour objectif de sensibiliser l’opinion à travers un medium puissant mais à l’utilisation souvent limitée au pur divertissement : le jeu vidéo.

Droits de l’homme, écologie, santé, environnement, développement durable, les créateurs de jeux vidéo quittent les sentiers battus des « first person shooters » et autres jeux de combats ou de courses de voitures pour rejoindre un mouvement éthique, qui cherche à utiliser la fascination des enfants, adolescents et jeunes adultes pour le jeu vidéo pour faire passer des messages politiques, sociaux, environnementaux.

Une ONG est créée : Games for Change

G4C lance très vite un festival qui connait un succès foudroyant : Le Games for Change Festival, souvent décrit comme « Le Sundance Festival du Jeu Vidéo ».

Aneesh Choprah (Chief Technology Officer de Barack Obama), l’Honorable Supreme Court Justice Sandra Day O’Connor (Première femme à accéder au rang de Chief Justice auprès de la cour suprême des Etats-Unis), les plus grandes fondations américaines – Knight Foundation -, des industriels de poids – AMD, Microsoft - soutiennent le mouvement.

Cette année, c’est l’ancien Vice-Président de Bill Clinton et Prix Nobel de la Paix, Al Gore, qui donnera le keynote d’ouverture du Festival, à New-York, mi juin.

Très vite, les professionnels de l’éducation suivent le mouvement. Le « Games for learning Institute » est créé à New-York en 2008 avec le soutien de Microsoft

En Europe, quelques passionnés suivent avec attention le phénomène. Les « e-virtuoses », principale conférence européenne sur les Serious Games – ou Jeux Utiles – invitent dès novembre 2009 les représentants de Games for Change à présenter leur association et, convaincu de l’importance des enjeux et du pouvoir du jeu vidéo en tant que medium capable de contribuer à changer le monde, décident de lancer un mouvement européen qui s’incarne cette année avec la création du « Games for Change Europe Festival ».

Games for Change Europe Festival se déroulera pour la première fois les 30 et 31 mai prochains à Valenciennes. Il rassemblera les fondateurs et actuels leaders de Games for Change, présentera les tous derniers jeux à impact sociaux, qu’ils viennent de Corée, d’Inde, des Etats-Unis, et, bien sûr, donnera la parole à tous ceux qui, en Europe, créent des « Social Impact Games ».

PNG - 6.9 ko

Une journée entière sera également consacrée au rôle des jeux vidéo dans l’éducation – d’une table interactive pour aider les tous petits à reconnaître les couleurs à la « Classe Multijoueurs » mise en place au Rensselaer Polytechnic Institute pour des étudiants d’université. Ken Perlin, Directeur du Games for Learning Institute, donnera le keynote d’ouverture de cette journée.

Bien évidemment, les autres domaines d’application des Serious Games seront présents lors des e-virtuoses et de Games for Change Europe Festival.

Outre les deux « summits » consacrés aux jeux à impact social et à l’éducation, six autres salles permettront d’explorer les différentes facettes des Serious Games :

Dans le domaine de la santé, Benjamin Sawyer, fondateur de la conférence « Games for Health » qui a lieu chaque année à Boston, donnera le keynote de clôture du « summit » Santé.

Claudia McDonald - PhD - Associate Vice President for Academic Affairs - Texas A&M University-Corpus Christi – et “inventeur” du jeu Pulse sera présente. « Pulse » est un des plus importants projets de ces dernières années dans le domaine des Jeux Utiles. Il aura coûté plus de 15 millions de dollars et permet de former des chirurgiens. Les créateurs du « Village aux Oiseaux », un jeu vidéo qui aide à lutter contre la maladie d’Alzheimer seront également présents.

Dans des domaines plus pratiques, Thalès, la RATP et le CNAM présenteront un simulateur de conduite d’autobus. Phaedra Boinidiris – Directrice du Programme “Serious Games » au sein d’IBM présentera les derniers outils développés par le géant américain pour l’optimisation de stratégies commerciales. Dassault Systèmes, Renault, La Poste, Randstad, et bien d’autres viendront partager leurs expériences d’utilisation de jeux vidéo dans un cadre « sérieux ».

Une salle sera consacrée aux enjeux des formations de jeunes professionnels aux métiers des jeux utiles. Une autre aux problématiques de financement des Serious Games, aux soutiens que peuvent apporter les régions de France et, au premier chef, le Nord-Pas de Calais, pionnier de ce secteur. Un atelier « Recherche et Développement » rassemblera des chercheurs européens autour de deux thématiques :

- les notions d’évaluation (comme mesurer les résultats obtenus dans le cadre d’une formation via Serious Games, comparés à une formation plus traditionnelle)
- Psychologie, Intelligence Artificielle, Emotion, Cognition.

Enfin, une masterclass animée par de prestigieux « Game Designers » permettra de répondre à la question : « comment optimiser le Game Design des jeux utiles ? Comment rendre les Serious Games plus ludiques ».

Quelques grands noms présents aux e-virtuoses 2011

- Asi Burak : Co-President - Games for Change
- Scot Osterweil : Research Director - Comparative Media Studies / MIT - Creative Director The Education Arcade
- Victorien Minière : Global Alliance, Digital Content & Ecosystem Strategy - Dassault Systèmes
- Phaedra Boinidiris : Serious Games Program Manager – IBM
- Jean-François Gibouin : Responsable Formation Management et Comportement - Renault Academy
- Jean-Yves Donnart : Chef de projet – Thalès
- Olivier Petit : Responsable du pôle formation des machinistes receveurs – RATP
- Ward Tisdale : Director Global Community Affairs / AMD
- Hans ten Bergen : Bu Business Development Director – VSTEP
- Suzanna Ho : Ch Chapter Leader Korea - G4C Korea
- Doug Whatley : Founder and CEO - BreakAway, Ltd
- Ken Perlin : Director, Games for Learning Institute
- Martijn Moonen MSc : Senior international consultant, Ministry of Economic Affairs – Agency NL –NL Innovation
- Klaude Thomas : CEO - Red Redemption
- Sébastien Beck : Directeur Général – Daesign
- Alan Gershenfeld : Founder, President E-Line Media
- Eudes Ménager de Froberville : CEO – Tekneo
- Claudia McDonald : PhD - Associate Vice President for Academic Affairs - Texas A&M University-Corpus Christi (creator of Pulse)
- Benjamin Sawyer : Digital Mill – Games for Health Festival
- Hilmi Quraishi : Project Co-Founder and Director Health Programs : Freedom TB and Connect-4-Health – ZMQ
- Jessica Goldfin : Special Assistant to the President of the Knight Foundation
- Valérie Boudier : DG Associé ; Docteur en sciences cognitives. - KTM Advance
- Suzanne Seggerman : Founder Games for Change


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette | Contact site : marc.monticelli [at] unice [point] fr