turing
A propos de l'Espace-Turing | Partenaires | Nous contacter
twitterfacebookrssyoutube
Accueil > Actualité & Articles > Nice Numérique > Journée numérique à l’école Nikaïa
Auteurs : Marc Monticelli

info portfolio

Construction de figures géométriques avec Scratch Forêt de pieds de chaises pour le parcours du robot aspirateur. Le dispositif permettant de programmer à distance le robot Tortue avec des (...) Le robot tortue en train de dessiner une figure que les élèves viennent de (...) Comme avec Scratch, on assemble les instructions, mais sous forme (...) Primo Le cadran d'Alberti Les élèves en train de regrouper les éléments avant de construire la table (...) Le robot primo est programmable au moyen de briques de couleurs tangibles (...) Postes scratch Robot Bigtrack
Journée numérique à l’école Nikaïa


lundi 4 juillet 2016

Intervention de l’Espace-turing (Labo de Math de Nice) et de l’association AMT à l’école Nikaïa de Nice.

L’école Nikaïa a consacrée l’avant dernière journée de l’année en grande partie au numérique.

Le matin les élèves de CM2-B ont pu découvrir Turing et sa machine éponyme (ou ordinateur de « papier ») venant conclure plusieurs semaines d’apprentissage du code avec scratch.

L’objectif de cette séance était de comprendre le fonctionnement de cette machine sans technologie, ultra-minimaliste, en faisant « construire » par les élèves une table d’actions à partir d’un jeu de course/obstacles (minimaliste lui aussi).
Par manque de temps il n’a pas été possible de faire exécuter le « programme » en mode robot idiot dans la cour.
Les élèves ont quand même lancé un « mais c’est tout bête en fait ». C’est pas faux, et aussi extrêmement puissant, ce qui en fait toute sa beauté.
La séance a duré 1h30. Elle fera l’objet d’une fiche pédagogique qui sera mise à disposition en ligne.

JPEG - 234.8 ko
Les élèves en train de regrouper les éléments avant de construire la table d’actions

On a pu également présenté lors de cette séance le fonctionnement du grand-père de la machine Enigma : le cadran d’Alberti (XVème), qui a eu un grand succès (et pour cause : s’échanger des messages sans que personne, et surtout pas la maîtresse, ne puisse les lires ;-))

JPEG - 126.4 ko
Le cadran d’Alberti

L’après-midi était consacrée à un jardin des sciences. Les élèves de CM2-B ont eu à animer eux-mêmes des ateliers d’introduction à la programmation pour les élèves des autres classes.

À leur disposition :

  • des postes avec l’environnement Scratch ;
  • un robot programmable avec des briques physiques (Primo/OpenSource) ;
  • un scratch-like physique combiné à l’iPad pour apprendre à construire des petits programmes qui vont diriger un personnage dans un jeu de plateforme (Osmo Coding) ;
JPEG - 234.3 ko
Comme avec Scratch, on assemble les instructions, mais sous forme tangible.
JPEG - 228.4 ko
Primo
JPEG - 146.8 ko
JPEG - 238.8 ko
Le robot primo est programmable au moyen de briques de couleurs tangibles qui ont la forme de leur fonction (aller tout droit ; tourner à droite, à gauche). Il y a même la notion de procédure pour être appelé plusieurs fois.

Les élèves avaient également à leur disposition des dispositifs robotique beaucoup plus anciens :

  • un robot bigtrak de 1979 (la version tank et un peu plus complète de la bee-bot actuelle) ;
  • un robot tortue logo de 1985 programmable avec des cartes perforées (ce qui n’a pas gêné le moindre du monde les élèves) du plan informatique pour tous ;
JPEG - 382.3 ko
Robot Bigtrack
JPEG - 222.4 ko
Le robot tortue en train de dessiner une figure que les élèves viennent de programmer (Baisse crayon, avance 10, tourne 40, .... des souvenirs ? :) )
JPEG - 168.4 ko
Le dispositif permettant de programmer à distance le robot Tortue avec des cartes perforées. Ca a 30 ans, et les élèves l’ont pris en main en quelques secondes.

Et un robot… aspirateur qui ne sait faire que 2 choses : avancer, et tourner de 90° dans le sens opposé du contact lorsqu’il touche un obstacle. Il n’est donc pas programmable. Mais ce robot est intéressant pour l’exercice de style : imaginer un parcours adapté à cette contrainte pour lui faire faire des figures ; les obstacles deviennent les étapes de programmation.

JPEG - 244.6 ko
Forêt de pieds de chaises pour le parcours du robot aspirateur.

Enfin, une activité débranchée avec le classique algorithme de tri qu’on ne présente plus (vous pouvez retrouver cette activité et des dizaines d’autres dans la traduction française du fameux Computer Science Unplugged)

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette | Contact site : marc.monticelli [at] unice [point] fr