"
turing
A propos de l'Espace-Turing | Partenaires | Nous contacter
twitterfacebookrssyoutube
Accueil > Actualité & Articles > Jeux, Sciences et Scientific Gaming > Les jeux vidéo prennent le bon pli
Les jeux vidéo prennent le bon pli
CNRS


jeudi 5 mai 2011

Des détails plus réalistes,voilà cequ’exigent les amateurs de jeux vidéo et de films d’animation 3D.

Pour répondre à ce souci de perfection, l’équipe Évasion du Laboratoire Jean-Kuntzmann (LJK)1, à Grenoble, vient de mettre au point une méthode pour créer automatiquement des plis réalistes sur les vêtements des personnages virtuels en mouvement. Depuis quelque temps déjà, les créateurs de jeux vidéo butent sur ce problème : « Les simulations numériques employées pour générer des plis réalistes sur un tissu demandent des heures, voire des jours, de calcul aux ordinateurs. De plus, les créateurs de l’animation ont du mal à contrôler des paramètres tels que la raideur des tissus », explique Stefanie Hahmann, chercheuse au LJK. Ces derniers se contentaient donc jusqu’à pré- sent de vêtements peu détaillés sur lesquels les plis ressemblent plutôt à des ombres diffuses.

La méthode mise au point par les chercheurs s’éloigne de la surenchère en heures de calcul. Elle ne se base plus, en effet, sur une simulation détaillée, mais sur une simulation grossière et rapide de la déformation subie par le vêtement lorsque le personnage bouge. Des plis d’apparence réaliste sont ensuite ajoutés sur les zones du tissu déformées. « Les mouvements des plis obtenus sont continus, naturels et s’adaptent parfaitement au rythme du mouvement du personnage. De plus, l’artiste peut les maîtriser de façon intuitive et choisir leurs caractéristiques suivant la nature de l’habit. Par exemple, s’il s’agit d’une robe en soie, il peut ajouter de nombreux petits plis fins et, s’il s’agit d’une veste en cuir, il ne mettra que quelques plis très épais », précise Damien Rohmer, chercheur au LJK.

Ce travail, fruit d’une collaboration avec la University of British Columbia, au Canada, a été présenté en décembre 2010, à Séoul, lors de la très prestigieuse conférence sur l’imagerie de synthèse Siggraph Asia. En ce moment, les chercheurs négo- cient la vente de la licence de cette méthode avec l’un des plus gros concepteurs de jeux vidéo au monde.

Source : SEBASTIÁN ESCALÓN / Journal du CNRS N° 256

PNG - 91.1 ko

CONTACTS :
Laboratoire Jean-Kuntzmann, Grenoble
Stefanie Hahmann > stefanie.hahmann@imag.fr
Damien Rohmer > damien.rohmer@imag.fr

info portfolio


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette | Contact site : marc.monticelli [at] unice [point] fr