turing
A propos de l'Espace-Turing | Partenaires | Nous contacter
twitter  facebook rss youtube
Accueil > Ephéméride > Historique > Naissance de « Jean-Charles de Borda » mathématicien, politologue et (...)

Naissance de « Jean-Charles de Borda » mathématicien, politologue et navigateur français a qui on doit un système de vote

4 mai 1733 - 19 février 1799

Voir en ligne : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-...

Jean-Charles, chevalier de Borda, né le 4 mai 1733 à Dax et mort le 19 février 1799 à Paris, est un mathématicien, physicien, politologue et navigateur français. Il a donné son nom à plusieurs vaisseaux écoles des xixe et xxe siècles, sur lesquels étaient embarqués les élèves de l’École navale

En 1781, Borda reçoit le commandement de plusieurs vaisseaux de la flotte militaire française, chargés d’escorter un corps expéditionnaire à destination de la Martinique. Le 6 décembre 1782, il est capturé par les Britanniques. Libéré sur parole, il retourne en France peu de temps après. Il reprend son poste d’ingénieur dans la marine française, où il conçoit des améliorations des systèmes de pompage. Avec Pierre Méchain et Jean-Baptiste Delambre, il est chargé par l’Académie des sciences de déterminer la longueur de l’arc de méridien de Dunkerque à Barcelone, et il s’occupe en particulier de tout ce qui se rattache aux expériences de physique. Il invente, pour mesurer la longueur du pendule, un appareil, le pendule de Borda, composé d’une sphère très lourde en platine suspendue par un fil long de 1 m environ, dont le poids n’est qu’une fraction négligeable de celui de la sphère. On lui doit les Tables trigonométriques décimales et les Tables des logarithmes, des sinus, sécantes et tangentes, suivant la division du quart de cercle en 100 degrés, revues, augmentées et publiées par Jean-Baptiste Delambre en 1801.

Considérant que « Pour qu’une forme d’élection soit bonne, il faut qu’elle donne aux électeurs le moyen de se prononcer sur le mérite de chaque sujet, comparé successivement aux mérites de chacun de ses concurrents », Borda inventa un système de vote, connu sous le nom de méthode Borda, qui est resté populaire parmi les réformateurs des systèmes électoraux du monde entier, en particulier parmi les promoteurs du jugement majoritaire qui s’inscrit dans la même filiation philosophique. Contemporain de Nicolas de Condorcet, il s’est engagé dans de nombreux débats concernant les mérites respectifs des différents systèmes de vote. Sous la Terreur, il se réfugie prudemment avec son collègue Charles-Augustin Coulomb dans la région de Blois, abandonnant ses biens à Paris.

JPEG - 62.7 ko

Méthode Borda

La méthode Borda est un système de vote pondéré. Ses premières utilisations sont très anciennes, puisqu’elle a été utilisée par le sénat romain jusqu’à l’an 105. Elle a été formalisée en 1770 par Jean-Charles de Borda, un contemporain de Condorcet. La méthode qu’il proposait était une alternative à la méthode Condorcet que Borda jugeait certes équitable mais difficile à mettre en œuvre. Une polémique a opposé ces deux hommes, chacun défendant sa méthode comme étant la plus équitable.

Elle est utilisée pour des élections à un siège ou plusieurs sièges. Ce système de vote est populaire aux États-Unis pour attribuer des prix sportifs. C’est par cette méthode que sont élus, entre autres, le meilleur joueur de la Ligue majeure de baseball et l’équipe championne de football américain collégial. Cette méthode est connue en Europe grâce au concours Eurovision de la chanson.

On retrouve ce système de vote pour les élections parlementaires à Nauru et uniquement pour désigner, au sein de la Maneaba ni Maungatabu (Parlement), les trois ou quatre candidats à la présidentielle des Kiribati.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Méthode_Borda


info portfolio

titre documents joints

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette | Contact site : marc.monticelli [at] unice [point] fr