turing
A propos de l'Espace-Turing | Partenaires | Nous contacter
twitterfacebookrssyoutube
Accueil > Historique > Historique > Naissance de « Kazimierz Ajdukiewicz », philosophe et logicien (...)

Naissance de « Kazimierz Ajdukiewicz », philosophe et logicien polonais

12 décembre 1890

Voir en ligne : http://fr.wikipedia.org/wiki/Kazimi...
JPEG - 25.9 ko

Philosophe et logicien polonais, né en Galicie, mort à Varsovie. Ajdukiewicz étudie à l’université de Lwów avec Twardowski et Łukasiewicz. Ses thèses de doctorat ont pour titres L’Apriorité de l’espace chez Kant et Méthodologie des sciences déductives. Il étudie aussi les mathématiques et la physique. De 1925 à 1928, il enseigne à l’université de Varsovie, puis à Lwów jusqu’en 1939. Pendant la guerre, il enseigne la physique à l’Institut médical russe de Lwów. Il choisit ensuite de résider en Pologne et enseigne à l’université de Poznán, dont il devient recteur. En 1955, il occupe une chaire de logique à Varsovie. Il participe à de nombreux congrès internationaux, dirige la revue Studia logica, est vice-président, de 1960 à 1962, de la section « logique, méthodologie et philosophie des sciences » de l’Union internationale de l’histoire et de la philosophie des sciences.

La vocation philosophique d’Ajdukiewicz s’est éveillée à la lecture de Berkeley ; la question fondamentale est pour lui la suivante : Que sont réellement les choses ? L’évolution globale de ses idées le mène de l’idéalisme au réalisme, de l’apriorisme à l’empirisme ; cette évolution s’est poursuivie toute sa vie. Ce fait ainsi que la grande variété des sujets qu’il a abordés et la subtilité de ses analyses rendent particulièrement difficile une présentation résumée de son œuvre. La grande entreprise de sa vie fut la rédaction de manuels de logique : pas moins d’une dizaine étaient déjà composés en 1962 ; le plus important, une logique pragmatique, fut publié en 1965. Il n’écrivit jamais de programme ou de manifeste en philosophie. Son attitude minimaliste, son anti-irrationalisme, ses recherches de logique et de sémantique le situent dans le mouvement de la philosophie analytique. Les études sémantiques sont pour lui à la base de l’épistémologie. Il est un pionnier de ce que J. Cohen appelle « théorie juridique de la signification ».

- source : Encyclopedia Universalis


info portfolio

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette | Contact site : marc.monticelli [at] unice [point] fr