turing
A propos de l'Espace-Turing | Partenaires | Nous contacter
twitterfacebookrssyoutube
Accueil > Historique > Historique > Naissance de « Nasir al-Din al-Tusi », philosophe, mathématicien, astronome, (...)

Naissance de « Nasir al-Din al-Tusi », philosophe, mathématicien, astronome, théologien et médecin perse

18 février 1201

Voir en ligne : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nasir_...
JPEG - 15.8 ko

Abû Ja`far Muhammad ben Muhammad ben al-Hasan Nasîr ad-Dîn at-Tûsî ou Nasîr ad-Dîn Tûsî ou Nasr Eddin Tusi (1201, à Tus en Iran - 1274, est un philosophe, mathématicien, astronome, théologien et médecin perse, de confession chiite.

Houlagou Khan fera construire pour lui l’observatoire de Maragha, le plus grand centre de recherches de son époque.
Tusi réalisera des tables extrêmement précises du mouvement des planètes dans son ouvrage Zij-i ilkhani (Tables ilkhaniennes). Ce livre contient des tables pour calculer les positions des planètes ainsi que les noms des étoiles. Le système planétaire qu’il avait imaginé était le plus avancé de son temps et fut utilisé de manière intensive jusqu’à ce que Copernic développe son modèle héliocentrique. Entre Ptolémée et Copernic, il est considéré comme le savant le plus éminent sur ce sujet. De cet ouvrage a été tirée la Table des longitudes et des latitudes publiée en latin par Greaves, Londres, 1652.
Il avait également calculé une valeur de 51" par an pour la précession des équinoxes (la valeur actuellement admise étant d’environ 50 secondes), et a contribué à la construction et l’utilisation de nombreux instruments astronomiques, parmi lesquels des astrolabes. Il a par ailleurs réalisé la première publication des principes complets de la trigonométrie plane et sphérique.
Selon certains historiens, ses travaux auraient influencé l’œuvre majeure de Nicolas Copernic, De Revolutionibus Orbium Coelestium.

Tusi est peut-être le premier à traiter la trigonométrie en tant que discipline mathématique distincte, et dans son Traité sur le Quadrilateral, il donne la première exposition étendue de la trigonométrie sphérique, car il est le premier à énumérer les six cas distincts d’un triangle équilatéral en trigonométrie sphérique. Il crée également la célèbre formule de sinus pour les triangles isocèles, qui est l’une de ses contributions mathématiques principales. En 1265, Tusi écrit un manuscrit concernant le calcul pour les nième racines d’un nombre entier. D’ailleurs, il indique les coefficients d’expansion d’un binôme à n’importe quelle puissance, donnant la formule binomiale et le Pascal des relations du triangle entre les coefficients binomiaux. Il publie également un travail célèbre sur la théorie de la couleur, basée sur des mélanges des sections noires et blanches.


info portfolio

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette | Contact site : marc.monticelli [at] unice [point] fr