turing
A propos de l'Espace-Turing | Partenaires | Nous contacter
twitterfacebookrssyoutube
Accueil > Historique > Historique > Naissance du mathématicien Français « Michel Chasles »

Naissance du mathématicien Français « Michel Chasles »

15 novembre 1793

Voir en ligne : http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel...
JPEG - 12.3 ko

En 1846, une chaire de géométrie supérieure est créée pour lui à la Sorbonne. Il est élu en 1851 membre de l’Académie des sciences, dont il était correspondant depuis 1839.
Michel Chasles est devenu membre étranger de la Royal Society le 15 juin 1854. Ses travaux de géométrie lui valurent la Médaille Copley en 1865.

Son nom est attaché à la relation de Chasles mais cette propriété était déjà utilisée longtemps avant lui. On lui doit aussi le théorème de Chasles, qui stipule que toute fonction harmonique, c’est-à-dire toute fonction qui est une solution de l’équation de Laplace, peut se représenter par un potentiel de simple couche sur l’une quelconque de ses surfaces équipotentielles.
Il a inventé le terme homothétie, qu’il prononçait /omoteti/ au lieu de /omotesi/ comme aujourd’hui. Il travailla aussi sur les homographies et la géométrie projective. Il a introduit le rapport anharmonique appelé aussi birapport de 4 points alignés.
Travaillant sur les coniques (cf. son ouvrage de 1865), il démontre le résultat suivant : « Soient cinq coniques (ellipses, paraboles ou hyperboles) dans un plan ; il existe 3264 coniques tangentes à ces cinq-là » (ces coniques peuvent être réelles ou complexes).
Historien des mathématiques, il publie en 1837 Aperçu historique sur l’origine et le développement des méthodes en Géométrie dans lequel il réévalue le rôle de François Viète dans la mise en place de l’algèbre moderne1.


info portfolio

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette | Contact site : marc.monticelli [at] unice [point] fr