turing
A propos de l'Espace-Turing | Partenaires | Nous contacter
twitterfacebookrssyoutube
Accueil > Historique > Historique > Naissance du mathématicien et informaticien néerlandais « Edsger Wybe Dijkstra (...)

Naissance du mathématicien et informaticien néerlandais « Edsger Wybe Dijkstra », prix Turing 1972

11 mai 1930

Voir en ligne : http://fr.wikipedia.org/wiki/Edsger...
JPEG - 19.5 ko

Après des études de physique théorique, il s’engage dès 1955 dans le domaine de l’informatique alors naissante, dont il est l’un des pionniers les plus éclairés. Parmi ses contributions se trouve un algorithme de calcul du plus court chemin dans les graphes, connu sous le nom d’algorithme de Dijkstra.

Dijkstra a joué un rôle important dans le développement du langage Algol à la fin des années 1950 et développé ensuite « la science et l’art des langages de programmation », contribuant grandement à notre compréhension de leur structure, de leur représentation et de leur implémentation ». C’est aussi un adepte du bel algorithme, y compris pour des sujets difficiles à traiter en programmation structurée comme les perles de Dijkstra (disposer des perles de trois couleurs sur un fil de façon à ce qu’il n’y ait jamais deux séquences adjacentes identiques).

Dijkstra, connu pour son caractère difficile et son intransigeance, était réputé pour ses aphorismes, lesquels résumaient sa vision de la science informatique.
- « Tester un programme peut démontrer la présence de bugs, jamais leur absence. »
- « Se demander si un ordinateur peut penser est aussi intéressant que de se demander si un sous-marin peut nager. »
- « La programmation par objets est une idée exceptionnellement mauvaise qui ne pouvait naître qu’en Californie. »
- « Les progrès ne seront possibles que si nous pouvons réfléchir sur les programmes sans les imaginer comme des morceaux de code exécutable. »
- « Autrefois les physiciens répétaient les expériences de leurs collègues pour se rassurer. Aujourd’hui ils adhèrent à FORTRAN et s’échangent leurs programmes, bugs inclus. »
- « À propos des langages : il est impossible de tailler un crayon avec une hache émoussée. Il est vain d’essayer, à la place, de le faire avec dix haches émoussées. »
- « Il est pratiquement impossible d’enseigner la bonne programmation aux étudiants qui ont eu une exposition antérieure au BASIC : comme programmeurs potentiels, ils sont mentalement mutilés, au-delà de tout espoir de régénération. »
- « Le plus court chemin d’un graphe n’est jamais celui que l’on croit, il peut surgir de nulle part, et la plupart du temps, il n’existe pas. »

L’aphorisme « L’informatique n’est pas plus la science des ordinateurs que l’astronomie n’est celle des télescopes. » souvent attribué à Dijkstra, est en fait une phrase de Michael R. Fellows et Ian Parberry dans un article du journal « Computing Research News »


info portfolio

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette | Contact site : marc.monticelli [at] unice [point] fr