turing
A propos de l'Espace-Turing | Partenaires | Nous contacter
twitterfacebookrssyoutube
Accueil > Historique > Vidéos INA > Rapports hommes-machines : le langage
Un certain regard / ORTF
Rapports hommes-machines : le langage
14 mai 1972


mardi 14 mai 2013

Voir en ligne : Source INA

Première émission d’une série de cinq consacrées à la question des rapports entre les machines et les hommes, au moment où les ordinateurs entrent dans l’actualité de notre siècle. Pierre SCHAEFFER, directeur du Service de la Recherche de l’ORTF et Pierre AIGRAIN, délégué à la recherche scientifique et chercheur, introduisent cette première émission, plus particulièrement consacrée au langage, à la communication.Afin d’aborder les différents aspects de la question, une vaste enquête est réalisée auprès des personnalités scientifiques les plus marquantes des Etats-Unis, successivement interviewées sur leur lieu de travail :Walter ROSENBLITH, recteur du Massachusetts Institute of Technology, pense que les machines peuvent produire un langage mais que celui-ci restera différent du langage humain même s’il tend à s’en rapprocher.Le professeur Fred SKINNER, psychologue de la Havard University, considère que l’homme est une machine dans le sens d’un système naturel. Si ce n’était pas le cas, le scientifique ne pourrait, ni prévoir le comportement humain, ni le contrôler.Selon Madame Ethel TOBACH directrice du Muséum de New-York, un des problèmes de société actuel est l’aliénation de l’homme par les machines. Hommes, animaux, machines seraient trois forces de l’univers ayant un rapport entre elles : toute la matière de l’univers aurait une organisation hiérarchisée.René Guy BUSNEL, directeur de recherche à l’INRA, chargé de cours à la New York University, définit le langage et donne des exemples d’apprentissage de celui-ci chez les animaux. Il évoque différentes recherches effectuées dans ce domaine. L’interview est illustrée par des images d’une chercheuse travaillant avec un chimpanzé.Madame PREMACH, psychologue à l’Université de Californie, parle de tests réalisés sur des chimpanzés. Son mari David PREMACH lui aussi psychologue à l’Université de Californie pense que la représentation symbolique est probablement antérieure à l’acquisition du langage. Pour Salvador LURIA, Prix Nobel et biologiste au MIT, l’homme a développé son langage pour communiquer des idées abstraites.Le professeur ROSENBLITH fait référence à Norbert WIENER, père de la cybernétique et explique qu’il ne voit pas de limites aux méthodes et avancées scientifiques. Dans un simulateur de vol du Concorde, un pilote explique comment il utilise les informations qui lui sont transmises depuis la tour de contrôle. Il traduit les propos de Remick CURRY, professeur au MIT, installé à ses côtés, qui compare le pilote à une boite noire. A ce jour, il ne serait pas envisageable, pour des raisons de sécurité, de remplacer le pilote par une machine.Un homme participe à un test, debout sur une plate forme basculant légèrement d’avant en arrière et reliée à un ordinateur. Ses mouvements de compensation sont enregistrés et étudiés. Etant faits de manière inconsciente et automatique, ils sont comparables à ceux d’une machine. Un chercheur aveugle a inventé un appareil lui permettant de détecter, grâce à un sonar, les obstacles qu’il rencontre sur sa route et de lui transmettre l’information par un signal sonore.Un autre chercheur aveugle du MIT, peut, lui, travailler sur un ordinateur adapté à son handicap.Robert MANN, professeur au MIT, explique le fonctionnement du bras artificiel de son patient. Ce bras, assisté par ordinateur, répond aux impulsions électriques émises par le cerveau de celui qui le porte.Pour conclure, le professeur ROSENBLITH explique que la principale question à se poser, n’est pas de savoir si l’homme est une machine, mais comment il va coexister avec celles qu’il aura créées.De nombreuses images de machines, ordinateurs, salles de contrôle, écrans et robots illustrent l’émission.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette | Contact site : marc.monticelli [at] unice [point] fr