"
turing
A propos de l'Espace-Turing | Partenaires | Nous contacter
twitterfacebookrssyoutube
Accueil > Actualité & Articles > Jeux, Sciences et Scientific Gaming > Turing, hardcore gamer ?
Auteurs : Marc Monticelli
Turing, hardcore gamer ?


vendredi 17 août 2012

JPEG - 19.6 ko
Dr. Dietrich Prinz chargeant un programme d’échec sur l’ordinateur Ferranti Mark I
Le programme de jeu d’échec du Dr. Dietrich Prinz est une adaptation du programme proposé par Alan Turing, pour le Ferranti Mark I

Ceux qui sont venus à nos conférences « sciences et jeu vidéo » le savent ;-), mais il est peu connu que Turing imagina le premier programme capable de jouer contre un humain. Il s’agissait d’un programme de jeu d’échecs.

La préoccupation de Turing n’était pas en soit le jeu, mais la possibilité pour une machine d’apprendre de ses erreurs comme le ferait un être humain.

Et quoi de mieux que les jeux pour expérimenter des concepts plus « sérieux ». Ce fût aussi le cas en 1952 avec OXO pour les interactions hommes machines, ou Spacewar ! en 1962 pour tester les capacités du tout premier ordinateur DEC, le PDP-1.

Il faut réaliser que Turing conçoit ce programme au même moment où A.S. Douglas conçoit OXO, un simple tic-tac-toe, et plus de 10 ans avant Spacewar ! le premier jeu-vidéo « programmé ».

- A découvrir : « Digital computers applied to games » de 1953 par Alan Turing

Dans cette vidéo, le champion d’échec Kasparov affronte lors d’une conférence pour le centenaire de Turing à Manchester le 25 juin dernier, le programme imaginé par Turing à une époque où aucune machine n’était encore capable de le faire tourner. Un beau clin d’oeil de la part de Kasparov qui avait été battu en 1997 par le supercalculateur Deep Blue.

info portfolio

Dr. Dietrich Prinz chargeant un programme d'échec sur l'ordinateur Ferranti (...)

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette | Contact site : marc.monticelli [at] unice [point] fr