turing
A propos de l'Espace-Turing | Partenaires | Nous contacter
twitter  facebook rss youtube
Accueil > Almanach > Historique > Le supercalculateur « Deep Blue » bât le champion d’échec Kasparov

Le supercalculateur « Deep Blue » bât le champion d’échec Kasparov

11 mai 1997

Deep Blue est l’aboutissement du projet ChipTest, lancé par les étudiants Feng-hsiung Hsu, Murray Campbell et Thomas Anantharaman au laboratoire de l’Université Carnegie Mellon en 1985. Renommé Deep Thought en 1988, le projet est devenu Deep Blue en 1993.

Deep Blue a rencontré la première fois le champion du monde d’échecs en titre, Garry Kasparov, le 10 février 1996. La machine remporte la première partie, mais Kasparov remporte trois autres parties et le match se solde par 4-2 (+3 −1 =2) en faveur du champion. Deep Blue de 1996 mesurait deux mètres de haut et pesait 700 kg. Il s’agissait d’un super-calculateur IBM (RS/6000 Scalable POWER parallel Systems) dont chacun des 32 processeurs consacrés au calcul pur a été connecté à une carte comprenant 8 processeurs dédiés aux échecs, soit au total 256 processeurs spécialisés fonctionnant en parallèle.

Deep Blue rencontre à nouveau Kasparov en mai 1997 pour un match revanche.
Cette fois le superordinateur d’IBM défait Kasparov 3,5 à 2,5 dans un match de 6 parties.

On doit le tout premier programme capable de jouer aux échec à Alan Turing et D. G. Champernowne en 1948 : Turochamp.
Pour le centenaire de la naissance d’Alan Turing, Kasparov joue contre Turochamp et gagne en 16 coups.
Malgré sa victoire facile, Kasparov dira : "« Turing a écrit les algorithmes sans même avoir d’ordinateur. De jeunes scientifiques ne croiraient même pas cela possible. Ce fut un accomplissement exceptionnel. »
La vidéo de la partie vaut le coup d’oeil, aussi parceque vous pourrez découvrir que Kasparov sait sourire.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette | Contact site : marc.monticelli [at] unice [point] fr